mardi 31 mai 2016

Lecture du moment 
 Mini-chroniques sur mes dernières lectures 


RED QUEEN de Victoria Aveyard

Couverture : Red Queen, Tome 1

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.


   Les romans de fantasy avec un univers semblable à celui de Red Queen, se rapprochant  un peu d’une dystopie mais placé dans un monde avec une monarchie et de grandes inégalités entre les hommes, sont nombreux depuis un an ou deux… et pourtant, je ne m’en lasse pas ! Chaque roman a un petit quelque chose d’unique et Red Queen ne fait pas exception.
   J’ai passé un agréable moment avec Mare, une héroïne forte, déterminée, courageuse… mais aussi orgueilleuse et entêtée. Mare prend beaucoup de mauvaises décisions, mais elle le fait toujours avec la conviction d’agir au mieux, elle prend de gros risques pour sauver sa famille et son meilleur ami, mais aussi pour aider son peuple, les Rouges. C’est un peu le cas pour tous les personnages d’ailleurs, qui ne sont jamais ni tout noir ni tout blanc, que ce soit les membres de la garde rouge ou le prince d’argent, tous agissent pour ce qu’ils croient être justes. Je suis un peu déçue que les personnages secondaires restent toujours en second plan, que ce soit Cal, Julian ou même Kilorn, ce sont des personnages intéressants, mais on reste très en surface, on n’apprend pas à les connaître réellement. C’est dommage parce que le roman aurait été plus riche et plus intéressant si l’auteur ne s’était pas concentré presque uniquement sur le personnage principal.
  Quant à l’intrigue, elle est intéressante. Mare doit apprendre à survivre dans son nouvel environnement, dans sa nouvelle vie tissée de mensonges, mais elle n’a pas l’intention de se contenter de si peu ! Elle veut aussi profiter de sa position pour aider les Rouges qui sont esclaves de la suprématie des Argents. Cela amène plusieurs intrigues qui s’imbriquent les une dans les autres et donc, plusieurs retournements de situation. L’histoire est fluide, on ne s’ennuie pas…. et pourtant, il me manquait quand même un petit quelque chose pour que j’accroche réellement au roman. Avant les soixante dernières pages, si j’avais dû écrire cette chronique, c’est ainsi que j’aurais terminé. En disant que Red Queen est un bon premier tome auquel il manquait cette petite étincelle qui l’aurait rendu vraiment passionnant. Mais la fin du roman est si intense, elle m’a surprise, coupé le souffle, et je n’ai plus qu’une envie : lire la suite. Sans attendre. En espérant qu’elle sera à la hauteur de cette explosion finale !    

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

dimanche 29 mai 2016

Lecture du moment 
 Mini-chroniques sur mes dernières lectures 


LE FEU SECRET de Carina Rozenfield et C.J. Daugherty

Couverture de Le Feu Secret, Tome 1

Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.

Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d'une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.

Le compte à rebours commence maintenant.


    Ce roman semble entraîner deux réactions totalement opposées : soit c’est un  coup de cœur total, soit c’est une déception amère. Et bien pour moi, il n’a été ni l’un ni l’autre, mais le Feu secret est une bonne lecture, entraînante et addictive. Le début est très lent, si ce n’était de la malédiction de Sacha, on aurait presque pu croire à une romance adolescente, puisqu’il ne se passe rien d’autre que la « rencontre » de Taylor et Sacha. Mais cette lenteur permet aux lecteurs de s’immerger totalement dans le monde des deux personnages, d’apprendre à bien les connaître eux et leur entourage, ce qui rend Taylor et Sacha très réels. Puis la tension monte peu à peu, des événements de plus en plus graves viennent perturber les personnages, jusqu’à ce qu’on est la révélation…
    Révélation dont je ne vous dirai rien parce que le résumé du roman est mystérieux et je trouve ça bien de découvrir ce qui se passe vraiment en même temps que les personnages. Mais je peux vous dire qu’à partir de ce moment, les rebondissements s’enchaînent et l’ennui n’a plus sa place ! Taylor et Sacha ont très peu de temps pour contrer la malédiction qui condamne Sacha à une mort certaine et dans l’ombre, des gens travaillent pour leur mettre des bâtons dans les roues. Taylor et Sacha forment une équipe que j’ai adoré, deux personnages très différents qui mais sont liés l’un à l’autre par des choses qui les dépassent et aussi par une attirance quasi immédiate. Même s’il n’y a pas de romance à proprement dit, il y a des sentiments entre ces deux-là qu’on ressent bien et qui nous donne envie de plus dans la suite. Je dois avouer que, comme Taylor, je craque complètement pour Sacha ! J’aime son côté insouciant et menaçant en même temps, (bon assumons-nous : j’aime son côté bad boy) mais ce qui m’a vraiment touché chez ce personnage, c’est sa solitude et son désespoir.  Parce qu’il se sait condamné et qu’il a baissé les bras, il a arrêté de vivre… jusqu’à sa rencontre avec Taylor qui va tout changer !
    En bref, le Feu secret n’est pas un coup de cœur pour moi, surtout à cause d’un début que j’ai trouvé trop lent… mais avec des personnages aussi forts et une intrigue aussi intéressante, je ne serais pas surprise que le tome 2 le devienne ! Un premier tome qui laisse présager une série prometteuse !

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625oie-8

mercredi 25 mai 2016

Lecture du moment 
 Mini-chroniques sur mes dernières lectures  


HANTÉE tome 2 UN MAL SOUTERRAIN de Maureen Johnson

Couverture Hantée, tome 2 : Un mal souterrain

ATTENTION SPOILER SUR LE TOME 1 !

Les fantômes hantent Londres. Une équipe spéciale, les Ombres, est chargée de contrôler ceux qui sèment le chaos. Constituée d’agents ayant frôlé la mort, elle est à jamais liée à l’au-delà. Depuis qu’elle a vaincu L’Éventreur et découvert sa véritable identité, Aurora est sous le choc : elle est capable d’exorciser par le simple toucher les revenants de l’au-delà dont un démon a pris possession. Et lorsqu’une vague de morts inexpliquées marque son retour à Londres, elle décide de mener l’enquête, soutenue par les Ombres. Rapidement, elle doit se rendre à l’évidence : un esprit sombre et malfaiteur est à l’oeuvre. Elle et son équipe vont le poursuivre sans relâche. La traque ne fait que commencer.


   Quel plaisir de retrouver Rory et le monde dans lequel elle évolue ! C’est un personnage vraiment unique, rafraîchissant et attachant. J’adore sa manie de raconter toutes sortes d’anecdotes à n’importe quel moment… ça met une touche de légèreté dans le roman qui sinon serait plutôt sombre puisqu’on retrouve une Rory qui a de la difficulté à reprendre sa vie après avoir affronté la mort de très près. Elle veut que tout redevienne comme avant cette histoire de Jack L’Éventreur, mais d’un autre côté, elle sait que c’est impossible et elle a envie de faire partie de l’équipe des Ombres parce qu’ils sont les seuls qui peuvent la comprendre.
    Je dois avouer que j’avais de grandes attentes vis-à-vis ce tome, attentes qui n’ont pas été satisfaites. Parce que justement, je m’attendais à ce que Rory intègre l’équipe, qu’elle mène des enquêtes avec eux, surtout que les meurtres mystérieux s’accumulent. Je voulais, maintenant que les bases de l’histoire ont été introduites dans le tome 1, que l’intrigue soit plus présente et plus soutenue. Ce n’est pas le cas : l’intrigue traîne en longueur et c’est dommage parce qu’il y avait là matière à faire un roman intense et passionnant, mais chaque fois que je pensais que l’histoire prenait enfin son envol, tout retombait après quelques pages. Et comme pour le premier tome, suivre la vie de Rory dans son école (sa romance avec Jérôme, ses difficultés à l’école, son éloignement avec ses amies) m’a ennuyé au point où j’ai eu envie d’abandonner ma lecture plusieurs fois.    
    Heureusement que Rory est un personnage vraiment intéressant et que les membres de la brigade des Ombres, Stephen tout particulièrement, font plusieurs apparitions. Ce sont eux qui m’ont donné envie de continuer à lire… jusqu’à ce que j’arrive dans le dernier tiers du roman, où l’histoire prend enfin son envol pour donner une finale qui rehausse le niveau du roman. Une finale à couper le souffle qui donne une envie irrésistible de lire la suite… suite qui n’est disponible nulle part ! Je vais donc devoir attendre, en espérant que le troisième tome paraîtra en français. En espérant aussi que cette fois, l’histoire décollera dès les premières pages et que l’auteur ne perdra pas trop de temps à nous détailler la vie scolaire de Rory mais qu’elle se concentrera sur ce qui est vraiment intéressant : les enquêtes et les fantômes !

http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpghttp://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625oie-8

dimanche 22 mai 2016

Lecture du moment  
             Chroniques sur mes dernières lectures

DUALED d'Elsie Chapman


Couverture de Dualed, Tome 1 : Dualed
Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son autre moi. West Grayer est fin prête. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire.


    Dualed, c’est un univers horrible mais fascinant, un roman de science-fiction qui se rapproche d’un thriller de par son intrigue et surtout son ambiance. L’histoire est prenante dès la première page, le rythme est assez soutenu jusqu’à la fin (j’ai noté deux ou trois ralentissements, mais ça ne dure pas longtemps) et les rebondissements s’enchaînent. À partir du moment où West affronte son double pour la première fois, c’était quasi impossible pour moi de lâcher le roman !
    West, qui est emplie de peurs et de doutes, qui prend mauvaises décisions sur mauvaises décisions, des décisions dictées par sa tristesse et aussi son entêtement. C’est parfois énervant, mais d’un autre côté ça la rend plus vraie, plus humaine. Et même si je n’approuvais pas ses choix, même si certaines décisions étaient difficiles à comprendre, presque tout ce qu’elle fait est dicté par son désespoir. Heureusement, elle a Chord pour l’épauler, pour lui rappeler qu’elle est forte et qu’elle mérite de vivre. Même si elle refuse son aide, de peur de mettre son seul ami en danger, Chad reste toujours là pour elle. C’est un personnage que j’ai adoré, et même si la romance est loin en second plan du récit, j’ai apprécié chaque petit moment, chaque discussion entre Chord et West. Ensemble, ce sont deux personnages qui ont réussi à m’émouvoir, à me toucher.
    Bon, maintenant que j’ai parlé de tout ce que j’ai aimé dans le roman, abordons les points noirs! L’univers créé par l’auteur, bien qu’intéressant, n’est vraiment pas assez approfondie. On ne comprend pas trop le but de ce monde dans lequel il faut tuer son double pour mériter sa place… l’explication est très bancale, peu réaliste et même à la toute fin, on n’en sait pas plus là-dessus ! On ne sait rien non plus sur le monde extérieur, sur ce qu’il y a en-dehors de Kersh. Mais ce qui m’a le plus agacé, c’est que personne ne remet le système en question ! On a un ou deux personnages secondaires très peu importe qui se plaignent mais sans plus. J’aurais aussi voulu que l’histoire soit plus riche de personnages, là on est en huis clos avec West presque du début à la fin, et quand elle se montre souvent agaçante, on n’a pas d’autres personnages à qui se raccrocher. En plus de ça, il y a une ou deux incohérences ici et là au cours du roman. Malgré ses petits défauts, le roman m’a suffisamment tenu en haleine pour que j’aie envie de lire la suite !  
oie-8http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625
http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpg


    

Lecture du moment  
             Mini-chroniques sur mes dernières lectures



L'ÉTÉ OÙ JE SUIS DEVENUE JOLIE de Jenny Han



Comme chaque été, Belly, sa mère et son frère passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Belly est très attirée par le sombre Conrad, même s'il reste indifférent à elle. Sous le soleil éclatant, les nuages pointent à l'horizon : Belly accumule les conquêtes sous ses yeux tandis que Jeremiah se déclare à elle alors qu'elle le considère seulement comme un ami.
Entre les pichets de thé glacé, les baignades nocturnes, le sel de l'océan sur la peau, un drame couve. Belly dont le coeur bat la chamade, sent que quelque chose va changer, pour toujours...


L'été où je suis devenue jolie est une lecture vite lue... et qui sera vite oubliée ! Je m'attendais de beaucoup plus de ce roman, parce qu'il y a des tonnes d'avis positifs sur tous les sites, et parce que c'est l'auteur d'À tous les garçons que j'ai aimé, qui l'a écrit. Mais au final, la lecture du roman, bien qu'agréable, laisse un goût d'inachevé. Pendant le 3/4 du roman, on se concentre sur une romance qui n'a pas d'importance pour le personnage principal, si bien que ce qui aurait dû être la "vraie" romance est en second plan, très loin à l'arrière. Si bien que j'ai été incapable de m'attacher à Conrad, parce que les seules fois où ce personnage est à l'avant-scène, il est détestable ! Leur histoire à Belly et lui m'a laissé complètement indifférente.
Et parlons-en de Belly : quel personnage agaçant ! Je l'ai trouvé vaniteuse et immature, un brin manipulatrice aussi. Pour moi, le seul personnage qui sauve l'histoire, c'est Jeremiah, qui a toujours le mot pour rire et qui est toujours là pour Belly. J'ai aussi aimé Suzannah, bien que j'aurais voulu qu'elle soit d'avantage présente.
En bref, L'été où je suis devenue jolie est une déception presque à tout point de vue. Si j'ai aimé l'ambiance légère qui nous plonge vraiment dans l'été, les personnages et l'histoire n'ont pas été à la hauteur de mes attentes. Si vous avez envie de lire un petit roman pour adolescents, je vous recommande L'été des secondes chances de Morgan Matson qui est beaucoup plus touchant !

http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg




dimanche 15 mai 2016

Lecture du moment  
             Mini-chroniques sur mes dernières lectures

CYGNE NOIR tome 1 FILLE DE L'ORAGE de Richelle Mead

Couverture de Cygne Noir, Tome 1 : Fille de l'Orage

Parce qu'elle dispose de grands pouvoirs en la matière, Eugénie exerce un fructueux business en bannissant hors de notre monde les Faës et autres esprits qui s'y aventurent. Le jour où elle est embauchée pour retrouver une adolescente emmenée de force dans l'Outremonde, Eugénie se retrouve confrontée à une prophétie inquiétante qui met à jour certains secrets bien gardés de son passé comme de son futur. Cette dernière affirme que son premier né menacera l'avenir du monde tel qu'elle le connaît.
La chaman devient alors la cible de tous les démons. Eugénie a beau manier la baguette avec autant d'assurance que le Glock, il lui faut trouver des alliés pour mener à bien cette mission: elle les trouvera en la personne d'un monarque Faë ayant un faible pour le bondage et un changeforme ravi de sa condition.


   Troisième livre de bit-lit que je lis en peu de temps, je l’ai commencé à reculons, pour remplir un défi littéraire et non par envie. J’avais donc peur de m’ennuyer, mais ça n’a pas du tout été le cas ! L’univers créé par l’auteur est riche et bien construit. J’ai adoré rencontrer toutes sortes de créatures au cours de ma lecture, et visiter l’Outremonde en compagnie d’Eugénie. Eugénie, qui est une chamane et une guerrière, forte, déterminée, mais qui se sent aussi très seule. Elle a aussi des opinions arrêtées… parfois un peu trop et elle déteste tous les Faës, quel qu’il soit. Heureusement, Eugénie va évoluer dans le roman (quoi que pas assez à mon goût), elle va s’ouvrir un peu à ce monde qu’elle découvre sous un nouveau jour, mais le tout se fait lentement et non sans heurt. Même si je me suis attachée à Eugénie, ces réactions m’ont souvent fait grogner de frustration. Elle a beaucoup de difficulté à mettre ses préjugés de côté, même lorsque la vérité lui saute aux yeux et c’est très énervant !
   Eugénie est entourée de beaucoup de personnages secondaires qui rendent le récit encore plus intéressant. J’ai bien aimé Tim, son colocataire et Valorian, l’esprit qu’elle a soumis et qui la déteste cordialement. Mais mon personnage préféré est Dorian, roi d’un royaume des Faës. J’ai aimé son insouciance, son humour, son émerveillement devant le monde des hommes. Mais ce que j’ai aimé encore plus c’est entrevoir une personnalité beaucoup plus grave et intense sous sa façade. J’ai eu un peu plus de mal avec Kiyo, je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas réussi à m’attacher à lui. Le couple qu’il forme avec Eugénie m’a donc laissé indifférente. Tout comme les quelques scènes de sexualité (heureusement pas trop nombreuses) qui ne me semblaient pas nécessaires.
   L’intrigue est prenante, elle évolue beaucoup au cours du roman ce qui fait que l’histoire n’a rien de répétitif et qu’on ne s’ennuie pas un instant ! L’action est de plus en plus présente au fil des pages, et même si plusieurs « révélations » sont évidentes, je me suis laissée happée par le récit.
   En bref, La fille de l’orage est un premier tome très prometteur. Même si j’ai eu parfois un peu de mal avec deux des personnages principaux, l’histoire vaut le détour !  

http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpghttp://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

samedi 14 mai 2016



CHRONIQUE COUP DE COEUR
    Où ces romans qui me font vibrer... 


LE DERNIER ROYAUME de Morgan Rhodes  

Couverture de Le Dernier Royaume, Acte ICouverture de Le Dernier Royaume, Acte II : Le Roi du SangCouverture de Le Dernier Royaume, Acte III : Le Ralliement des ténèbres


"CLEO : La princesse gâtée du royaume d'Auranos s'embarque dans un dangereux périple en territoire ennemi à la recherche d'une magie que tous pensent éteinte.

JONAS : Un Paelsien rebelle, indigné par les injustices que subit son peuple, se retrouve à la tête d'une révolution qui grondait depuis des siècles.

LUCIA : L'enchanteresse, adoptée à la naissance par la famille royale de Limeros, devra découvrir la vérité sur son passé et apprendre à contrôler son héritage surnaturel avant qu'il ne la détruise.

MAGNUS : Le prince limérien, élevé dans le sang, la violence et la soif de conquête, réalise que son coeur pourrait lui être bien plus fatal que la plus tranchante des épées.

Après des siècles de paix, une rumeur de guerre se propage dans les trois royaumes d'Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, une funeste prophétie : une magie perdue, sur le point de resurgir. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s'en sortiront."



Le dernier royaume est une série que j'ai découverte en 2014, et qui m'a d'abord attiré à cause de la couverture magnifique du tome 1. Je dois dire que, même si j'avais beaucoup aimé le premier tome, il n'était pas un coup de Coeur. Le deuxième tome, bien que meilleur, n'en était pas un non... mais après lecture du tome 3 la semaine dernière, Le dernier royaume vient de se tailler une place parmi mes séries préférées !

Mon avis sur le tome 1 : J'ai beaucoup aimé ce premier tome du Dernier royaume. C'est un livre addictif que je n'ai pas pu lâcher dès que j'ai lu la première page. Ce que j'ai apprécié le plus dans le roman, c'est d'avoir le point de vu d'un personnage de chaque royaume. On a donc l'opinion de chacun sur la guerre qui se prépare, on en voit le début, on en comprend les causes. Mis à part un personnage secondaire, qui pourrait être considéré comme le "méchant", les autres sont toute en nuances, ni blanc ni noir. Cleo, Magnus, Jonas et Lucia évoluent beaucoup au cours du roman, surtout Cleo et Jonas, et plus d'une fois, ils m'ont tous les quatre surpris par leurs actions. Ils sont les clés de cette guerre et chacune de leur action en change le cours, souvent d'une façon qui m'a coupé le souffle. La fin fait partie de l'un de ces moments : elle donne envie de lire la suite sans attendre pour savoir ce qu'il est advenu des personnages, surtout Jonas et Cleo qui sont mes deux personnages préférés.

Mon avis sur le tome 2 (Attention spoiler sur le tome 1): Un deuxième tome plus sombre, plus intense et encore plus prenant que le premier. Encore une fois, on suit plusieurs personnages, dont Lucia, Magnus, Jonas et Cleo et chacun d'eux amène un petit quelque chose d'unique à l'histoire. J'adore avoir tous les points de vue sur la guerre: celui du prince conquérant, de la princesse conquise et du chef de la résistance. Je me suis attachée à chacun d'eux: ils sont tellement criants de vérité. Je dois dire que dans ce tome, ma préférence va à Magnus. Quel personne fascinant ! Froid à l'extérieur, mais tellement différent à l'intérieur. Et pourtant, il essaie d'être indifférent et cruel. Il essaie d'être comme son père mais il n'y arrive pas. Heureusement, sinon il serait beaucoup moins attachant ! Le seul personnage qui ne m'a pas convaincue dans ce tome, c'est Lucia. La magie prend de plus en plus de place en elle et son changement d'attitude était trop subit pour que j'arrive à y croire.  

Pour ce qui est de l'histoire, la magie devient de plus en plus présente, et pas seulement à cause de Lucia. Le mystère s'épaissit et l'intrigue est plus complexe. Nos quatre personnages font face à des épreuves plus que difficiles. Meurtres, enlèvements, complots... les actions s'enchaînent à toute vitesse sans laisser aucun répit.

Attendez-vous à être chamboulé, bouleversé en lisant ce roman parce que le monde créé par l'auteure ne fait pas dans le bisounours: c'est la guerre telle qu'elle est vraiment, avec son lot de victimes. Mais il n'y a pas que la guerre dans le roman: il y a de l'amour aussi. Les relations entre Cleo et Magnus, Cleo et Jonas, Magnus et Lucia évoluent beaucoup dans ce tome et j'ai bien hâte de découvrir de ce que l'auteure va faire avec tout ça ! Une chose est certaine, ce deuxième tome a su me convaincre que Le dernier royaume est une série de fantasy qui vaut assurément le détour !

Mon avis sur le tome 3 (Attention spoiler sur les tomes 1 et 2) : Ce qui est bien avec cette série, c'est que chaque tome est meilleur que le précédent, chaque tome me rend un peu plus accro à l'histoire et aux personnages. Dans ce troisième tome, la tension est plus grande que jamais ! Le roi du sang (très effacé dans ce roman) est toujours à la recherche des Quatre soeurs, mais la princesse Cleo est déterminée à les trouver avant lui... avec l'aide involontaire de la princesse Lucia et celle du rebelle Jonas avec qui elle va former une alliance. Quant à Magnus, au début du roman, il ne sait toujours pas de quel côté il penche, mais pour la première fois de sa vie, il pense à s'opposer à son père.
Et je dois dire que mon coup de Coeur pour ce personnage se confirme dans ce tome ! Magnus est un être si complexe, obligé de jouer un rôle toute sa vie, hanté pendant des années par le désir d'être la fierté de son père... dans ce tome il prend peu à peu conscience qu'il n'est pas aussi insensible et cruel qu'il voudrait le croire. Et il n'est pas le seul à le réaliser ! Cleo aussi commence à s'interroger sur la véritable personnalité de son mari.


Chaque scène entre ces deux personnages est intense : parfois émouvante, parfois frustrante et souvent les deux à la fois. J’ai suivi l’évolution de leur relation avec plaisir, c’est un vrai délice ! Cléo/Magnus est l’un des ces rares « couple » de papier qui réussit à me bouleverser, à me passionner au point où je relis tous les passages où ils apparaissent sitôt le roman terminé !

Bon, je ne fais que parler de la relation entre Cléo et Magnus, mais seulement parce que c’est ce qui m’a le plus marqué du roman. Mais il faut dire que, comme pour les deux premiers tomes, l’action ne manque pas dans ce livre : batailles, intrigues, manipulations, mensonges… Peu importe de quel point de vue on suit l’histoire, on n’a pas un instant pour s’ennuyer ! Le roman ne se lit pas : il se dévore.
En bref, un troisième tome encore meilleur que les précédents, une série qui est devenue avec ce livre une série coup de cœur !  
 


http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpghttp://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

oie-8



jeudi 12 mai 2016

Lecture du moment  
             Mini-chroniques sur mes dernières lectures

PHOBOS tome 2 par Victor Dixen
Couverture : Phobos, tome 2



ATTENTION SPOILER SUR LE TOME 1 !!

Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes...
2 secondes...
1 secondes...

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.

Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d'avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.

En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.

Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.

En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.




    Une suite qui reprend exactement là où le tome 1 s’était arrêté, au moment où les 12 pionniers doivent prendre une décision importante pour leur avenir. On entre donc dans le vif du sujet dès la première page et je dois dire que, tout comme le premier livre, celui-ci est totalement addictif ! Dans ce tome, il y avait beaucoup plus d’action et de tension que dans le premier : les 12 héros doivent faire face à toutes sortes de menace, qui viennent aussi bien de la terre que de la planète rouge, et ils doivent réagir rapidement pour avoir une chance de rester en vie.   
    Encore une fois, j’ai adoré la façon d’écrire de l’auteur, j’ai adoré avoir le point de vue de Léonor, mais de suivre aussi la téléréalité du point de vue de ceux qui la regardent, et d’avoir en plus la vision de Serena et celle d’Harmony et Andrew. D’ailleurs, j’aime vraiment ces deux personnages et j’aurais apprécié qu’ils soient encore plus présents dans l’intrigue !
    Si j’ai une chose à reprocher au roman, c’est que je n’ai pas du tout adhéré au couple Léonor/Marcus, alors que je les avais bien aimés dans le premier tome. Mais si quelques moments entre eux ont su me toucher, la plupart du temps leur duo m’a laissé de marbre. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus intense et passionné… alors que j’ai trouvé leur couple assez plat. Et si au contraire, j’ai un point positif à faire ressortir de ce tome 2, c’est qu’on apprend vraiment à connaître tous les personnages, même les garçons qui étaient restés un peu plus dans l’ombre avant. Ils ont tous une personnalité qui leur est propre, une personnalité qui semblait un peu caricatural au premier abord pour certains, mais qui ne l’est plus tant maintenant que l’auteur les a dévoilés d’avantage. Certains, une minorité comme Kirsten et son roméo, m’agacent mais je me suis attachée à la plupart d’entre eux.  Un petit coup de cœur pour Kate, Kenji et Marcus que j’ai beaucoup apprécié dans ce tome.
    En bref, un deuxième tome aussi prenant et addictif que le premier, avec un peu plus d’action et encore plus de questions et de mystère… un tome 2 qui laisse présager quelque chose d’encore meilleur pour la suite !

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625oie-8

mercredi 11 mai 2016

Lecture du moment  
             Mini-chroniques sur mes dernières lectures

LE PRINCE DES TÉNÈBRES tome 1 LA MORT DANS L'ÂME de Jeaniene Frost

Couverture de Le Prince des Ténèbres, Tome 1 : La Mort Dans l'Âme

Leila souffre d’un pouvoir terrifiant qui la condamne à une vie de solitude : voir les secrets les plus sombres des gens !

Mais, enlevée par des créatures de la nuit, la voici contrainte d’entrer en contact télépathique avec le plus célèbre vampire du monde…Vlad Tepes !

Un être légendaire, révéré et détesté à la fois. Sa maîtrise du feu fait de lui l’un des vampires les plus craints de la planète, mais ses ennemis ont découvert une nouvelle arme contre lui : Leila, la belle mortelle aux pouvoirs aussi redoutables que les siens.

Mais lorsque Vlad et Leila se rencontrent, la passion se déchaîne et menace de les consumer. Ils devront conjuguer leurs efforts pour arrêter un adversaire déterminé à les voir périr dans les flammes.


    Avant même de lire le premier tome du Prince des ténèbres, je connaissais déjà le personnage de Vlad pour avoir lu quelques tomes de la série chasseuse de la nuit où il apparaît pour la première fois. Et j’avais hâte de lire ce spin-off parce que Vlad est un personnage intriguant et mystérieux qu’on ne peut qu’avoir envie de découvrir un peu plus. Et je n’ai pas été déçue par ce que j’ai découvert ! Vlad dissimule tellement de secrets que j’ai l’impression qu’on ne saura jamais tout de lui, même si l’auteur écrivait des dizaines de tomes ! Il est possessif et extrêmement protecteur envers ce qu’il croit lui appartenir, les gens y compris. C’est un personnage qui se situe à la limite du bien et du mal, ce qui en fait un personnage intéressant et fascinant.
    J’ai bien aimé suivre l’évolution de leur relation à Leila et lui, c’est une relation passionnée qui ne nous laisse pas un instant pour nous ennuyer tant leurs échanges, qu’ils soient verbaux ou physiques, sont intenses. Parce que Leila a une forte personnalité, des pouvoirs hors du commun, et même si Vlad lui fait un peu peur, elle n’a pas l’intention de se laisser manipuler. Elle lui tient tête, le confronte et elle essaie même de le repousser (avec peu de succès il faut le dire). C’est un personnage que j’ai bien apprécié, surtout à cause de son humour, même si elle se montre parfois un peu trop impulsive et tête brûlée.
    Mais le roman ne se consacre pas seulement à la romance… au contraire ! L’auteur a su doser son roman pour qu’il y ait autant d’intrigues et d’action que d’amour. Leila est convoitée par les ennemis de Vlad à cause de ses pouvoirs, ils doivent donc tous les deux faire équipe pour la protéger et éliminer ceux qui veulent tuer Vlad. Les événements s’enchaînent à toute vitesse, donnant envie de continuer le roman sans s’arrêter. Et petit bonus, on retrouve des personnages de Chasseuse de la nuit pendant quelques pages et en plus, les personnages secondaires qui entourent Leila et Vlad sont tous drôles et attachants.
    En bref, un très bon roman de bit-lit, que je conseille à tous ceux qui ont aimé Vlad dans l’autre série de l’auteur ou à tous ceux qui veulent découvrir Jeanine Frost.

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpg

lundi 9 mai 2016

Lecture du moment  
             Mini-chroniques sur mes dernières lectures



ANGES D'APOCALYPSE tome 1 LE TOURMENT DES AURORES de Stéphane Soutoul

Couverture de Anges d'apocalypse, tome 1 : Le tourment des aurores

Deux corps pour une seule âme, impossible selon vous ?
C'est pourtant le fardeau que j'endure, suite à la malédiction lancé par un sorcier. Tout ça parce que j'ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine je l'ai tué, mais en attendant quelle plaie !
Le jour je suis Samantha, Sam pour les intimes, une lycéenne ordinaire et anonyme parmi les autres filles de mon âge. À la nuit tombée, je réintègre ma véritable identité et l'enveloppe immortelle qui l'accompagne. Je redeviens alors Syldia, l'un des quatre cavaliers de l'Apocalypse connu sous le nom de Famine. Qui eut cru que moi et mes trois sœurs finirions par nous ranger ? Mieux, qu'une ex-meurtrière en proie à une perpétuelle soif de sang choisirait comme boulot celui de garde du corps ?
Un travail dangereux, soit dit en passant. La puissante cour des sorciers de Toronto a loué mes services pour assurer la sécurité de son Lord. Certains de leurs dissidents et des vampires semblent s'être mis en tête de le supprimer, un assassinat
qui déterrerait la hache de guerre entre les deux factions rivales. Cette fois-ci, je n'ai pas le droit à l'erreur, même si mon côté humain n'a rien trouvé de mieux que s'enticher d'un étrange garçon, le genre craquant mais véritable source à problèmes…
Je vous le dit : pas facile de gérer deux existences à la fois !



    Anges d’apocalypse est une série que j’attendais de commencer depuis un moment déjà et je ne regrette pas de mettre enfin jeter à l’eau ! J’adore l’idée d’une même âme dans deux corps différents : on a donc deux intrigues pour le prix d’une. J’ai adoré tout ce qui se passait du côté de Sam, l’identité humaine de Syldia. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tout de suite accrochée à son histoire, et comme elle, j’ai voulu en savoir plus sur Nathan, le garçon sombre et mystérieux de son école. J’ai eu plus de mal avec l’intrigue qui implique Syldia, la cavalière de l’Apocalypse et ce, même si il y a beaucoup plus d’action, de magie et de créatures surnaturelles lorsqu’on est de son côté (donc la nuit). Ça a beaucoup ralenti ma lecture parce que j’ai mis plus de la moitié du roman avant de m’intéresser aux aventures de Syldia… et à son histoire avec Desmond, le beau sorcier qui lui fait la cour !
    Il y a deux raisons à ça. La première est que l’âme de la Cavalière, lorsqu’elle est Syldia, m’a paru beaucoup moins sympathique que lorsqu’elle est Sam ! Égoïste, superficielle et cupide, j’ai eu bien du mal à m’attacher à Syldia malgré sa répartie et son humour. Alors qu’en tant que Sam, on perd ses mauvais côtés pour ne garder que les bons. La deuxième raison est que j’ai eu beaucoup de mal à croire à cette histoire des Cavalières de l’Apocalypse. C’est difficile à expliquer, mais même si Syldia répétait sans cesse qu’elle est Famine, je ne le ressentais pas. Je ne le sentais pas dans ses pensées, dans ses émotions, dans sa personnalité, même dans ses pouvoirs qui semblent souvent dérisoire à côté de ceux des vampires.
    Mais petit à petit, l’auteur a réussi à me convaincre et à m’accrocher non plus à une seule, mais à ces deux intrigues. Même si pour moi, l’une des plus grandes faiblesses du roman reste que le côté Cavaliers de l’Apocalypse de l’intrigue est faible et mal présenté. Je garde tout de même espoir que ce sera mieux dans le prochain tome que je vais lire avec plaisir ! J’ai hâte de retrouver les personnages, tout particulièrement Sam et Nathan, mes deux chouchous.

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625http://p8.storage.canalblog.com/86/57/994000/107300276_o.jpg

mercredi 4 mai 2016

Lecture du moment  
             Chroniques sur mes dernières lectures


SORTILÈGE ET MALÉDICTION de Claudia Gray


Couverture de Spellcaster, Tome 1 : Spellcaster

Quand la famille de Nadia déménage à Captive’s Sound, elle se rend tout de suite compte que les apparences sont trompeuses. Descendante de sorcières, Nadia peut sentir qu’un sort a été lancé sur la petite ville du Rhode Island, sous la forme d’une maladie qui infecte les habitants et tout le reste de la ville. La magie à l’oeuvre est plus sombre et puissante que tout ce que Nadia a rencontré auparavant, et elle a pris le contrôle de Mateo… Son sauveur, son ami, et le garçon dont Nadia voudrait se rapprocher, alors qu’il la repousse.
Mateo a toujours vécu à Captive’s Sound, hanté par les ragots de la petite ville et le passé tourmenté de sa famille. Selon la légende, à chaque génération, un membre de sa famille perd la raison et prétend connaître le futur, avant de sombrer dans la démence. Quand les rêves étranges de Mateo — au cours desquels il sauve une magnifique fille d’un accident de voiture — deviennent réalité, il sait qu’il est condamné.
Malgré les forces tentant de les séparer, Nadia et Mateo vont devoir travailler ensemble pour briser la terrible malédiction de sa famille et prévenir un désastre qui menace la ville, incluant la famille de Nadia, ses nouveaux amis et sa propre vie. Regorgeant de magie et de mystère, le nouveau roman de Claudia Gray, auteure à succès du New York Times, dépeint un monde sombre et inoubliable rempli de sorcières, de malédictions, de secrets enfouis et d’amour maudit.




    Les bons livres sur les sorcières ne sont pas si fréquents alors chaque fois que j’en commence un, j’ai un peu peur… mais Sortilège et malédiction vient de se faire une place parmi mes préférés ! Quelle belle surprise ! Dès le début, j’ai été happé par l’ambiance de la petite ville de Captive’s Sound, une ambiance sombre et lourde qui pèse sur chaque personnage de façon flagrante. Et si j’ai aimé l’intrigue du roman, ce sont les personnages qui vraiment m’ont fait avoir un petit coup de cœur pour cette histoire ! Ils sont si ordinaires… et en même temps extraordinaires ! Oui, je sais, ça semble contradictoire, mais pas du tout ! Nadia est une fille responsable, une grande sœur qui essaie de prendre soin de sa famille depuis que sa mère les a abandonnés… mais d’un autre côté, c’est aussi une jeune sorcière qui n’a jamais terminée sa formation et qui essaiera de rompre une malédiction vieille de centaines d’années. Matéo est un garçon gentil et drôle mais dont les autres se méfient à cause de son nom de famille.  Il est le sujet de commérage à Captive’s Sound et n’a qu’une seule amie qui est là pour lui depuis des années. D'un autre côté, il doit faire face à une malédiction familiale qui le condamne à la folie… mais aussi à voir l’avenir. Ensemble, ils sont tous les deux plus forts à cause des sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Des sentiments qui apparaissent dès leur première rencontre, mais qui se développent lentement, qui deviennent de plus en plus forts. Pour une fois dans une lecture fantastique jeunesse, l’auteur prend tout son temps pour instaurer la romance entre ces personnages. Ce qui fait qu’on y croit totalement et qu’on attend avec impatience qu’il se passe enfin quelque chose entre eux, tout en savourant chaque petit instant partagé. Parce que Matéo et Nadia sont adorables et attachants, qu’ils soient ensemble ou séparés. Et il ne faut pas oublier leur amie Verlaine, fille plutôt effacée et solitaire à l’école malgré son look excentrique. C’est un personnage qui m’a charmé, et j’ai aimé la découvrir petit à petit au fil des pages.     
    En ce qui concerne l’intrigue, presque tout est dit dans le résumé : très rapidement, Nadia découvre qu’une malédiction a été lancée sur sa nouvelle ville… et qu’une force maléfique en est responsable. À l’aide de ses nouveaux amis, elle va tout faire pour briser la malédiction avant qu’un événement tragique ne survienne. Je ne peux pas vraiment en dire plus sans vous spoiler des éléments qu’il est préférable de découvrir à la lecture ! ;) Même si le roman n’est pas un défilé d’action et de rebondissements, l’intrigue est intéressante et suffisamment prenante pour nous donner envie de tourner une autre page… et encore une page… et une autre. Petit plus pour la façon originale dont l’auteur présente la magie dans le roman : j’ai adoré cette façon de lancer des sorts, avec des émotions et des souvenirs plutôt que les simples ingrédients habituels!
    Vous l’avez compris maintenant : Sortilèges et malédiction est une belle découverte, presque un coup de cœur, surtout grâce à son ambiance et à ses personnages vrais et attachants. Le deuxième tome est déjà sorti, à mon grand plaisir, et j’ai l’intention de le lire très rapidement.
http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625oie-8

dimanche 1 mai 2016

Lecture du moment  
             Chroniques sur mes dernières lectures

RÉMINESCENCE tome 1 PRÉ-SENTIMENT d'Éloïse Clunet

Couverture de Réminiscence, Tome 1 : Pré-sentiment


Cassandre possède des dons lui permettant d’entrevoir l’avenir, qui ont fait d’elle une jeune fille à part. L’arrivée de Lucas, un jeune homme d’abord vu en rêve avec un inconnu devant une colonnade céleste, va bouleverser sa vie. Il entreprend de la séduire et l’aide à développer ses dons, malgré des drames qui s’enchaînent autour d’elle. Elle découvre qu’elle fait partie d’un groupe d’individus doués de pouvoirs psychiques où elle n’a malheureusement pas que des amis. Il y aura Aaron, le protecteur, et une très puissante et énigmatique rivale.


MERCI À LIVRADDICT, AUX ÉDITIONS ARTALYS ET À ÉLOÏSE CLUNET POUR CE PARTENARIAT ! :)


     La couverture magnifique et le résumé intriguant m’ont tout de suite interpellée et au final, même si ce n’est pas un coup de cœur, je ne regrette pas d’avoir lu Pré-sentiment parce que j’ai vraiment passé un bon moment avec Cassandre, Lucas et Aaron. J’ai aimé l’intrigue mise en place par l’auteur : les pouvoirs de prémonition de Cassandre, les rêves qu’elle partage avec d’autres personnages, les questions sur ce qu’elle est et qui elle est, tout ça mis ensemble donne un résultat très captivant et mystérieux. On ne peut s’empêcher de se poser des questions nous aussi, surtout que l’auteur distille ces indices au compte-goutte. Oui, Éloise Clunet a vraiment un don pour donner quelques pistes aux lecteurs… mais sans jamais aller trop loin. Et j’ignore encore si je trouve que c’est un coup de génie ou si c’est seulement incroyablement frustrant ! Parce que même après avoir terminé la lecture de ce premier tome, presque toutes mes questions restent sans réponse. Ce qui me donne une envie juste irrésistible de lire le tome 2 !
    Par contre, j’ai eu un peu de mal avec le personnage de Cassandre. Même si j’ai fini par m’attacher à elle, c’est un personnage difficile à cerner, qui se comporte parfois comme une gamine et parfois comme une adulte. À cause d’elle, de ses réactions et ses pensées, j’ai souvent eu l’impression d’être dans un roman fantastique jeunesse alors que ce personnage a 20 ans et qu’il y a quelques scènes de sexualité (bien écrites et bien dosées d’ailleurs) dans le roman. Mais plus le roman avance, et plus Cassandre évolue, j’ai donc bon espoir qu’elle se montre plus mature dans la suite !
    Quant à la romance, même si tout va très vite, que ce soit entre Cassandre et Lucas ou Cassandre et Aaron (car oui, il y a un triangle amoureux), j’ai aimé le couple que Cassandre forment avec ces deux jeunes hommes, totalement différents mais tous les deux attachants à leurs façons. J’ai aimé Lucas pour le soutien qu’il apporte à Cassandre, pour son humour et sa légèreté. Et j’ai aimé Aaron pour son mystère, son intensité, sa loyauté. Ce sont trois personnages intéressants, tout comme les personnages secondaires de Nicolas et Déborah qui ont su me charmer : on voudrait tous des amis comme eux !
    En bref, Pré-sentiment est un bon premier tome. L’intrigue originale et prenante m’ont fait oublier les quelques maladresses du roman. Je lirai la suite avec plaisir !   

http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625